• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Imprimer

ATELIER DE PARTAGE DES RESULTATS DE L’ANALYSE SECTORIELLE POUR UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS SIX (06) VILLES DU TOGO

on 11 décembre 2017. Posted in Actualités du Ministére

giz1

L’Agence nationale pour l’emploi en collaboration avec l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ), a organisé ce jeudi 07 décembre 2017 à l’hôtel Sarakawa à Lomé, un atelier de partages et d’échanges autour des  résultats de l’analyse sectorielle des activités génératrices de revenus dans six (06) villes du Togo. Les acteurs de ce projet ont eu à présenter les résultats de l’analyse, l’importance et les avantages des données issues de cette analyse pour les promoteurs d’activités, les décideurs en matière de politique de l’emploi, sans manquer de relever les difficultés rencontrées lors du processus d’analyse en général.

giz3

Dans l’optique d’accompagner le gouvernement togolais dans la mise en œuvre de son programme de promotion de l’emploi et de l’insertion professionnelle pour la jeunessel’Agence allemande de coopération internationale (GIZ), à travers son programme de formations professionnelles et emploi des jeunes (PRoFoPEJ), a contribué à réaliser une analyse sectorielle des activités génératrices de revenus dans six (06) villes du Togo à savoir Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong.

La présentation du contenu des résultats de cette analyse s’est faite ce jeudi 07 décembre 2017 en présence d’éminentes personnalités, notamment  M. Edmond Comlan AMOUSSOU, Directeur Général de l’ANPE Togo ; M. André ROENNE, Chef Composante Emploi des Jeunes PRoFoPEJ/GIZ ; M. Ba Nabine Mocktar SANGBANA, Conseiller Technique Nationale GOPA ; M. NYAVO Messan Amévi, Analyste Statisticien ; M. ABBEY Kokouvi, Directeur de l’Observatoire de l’Emploi à l’ANPE Togo et des représentants du gouvernement et autres partenaires.  

giz4

Dans son allocution, M. Edmond Comlan AMOUSSOU a remercié et félicité les partenaires techniques et financiers qui ont œuvré en apportant leur expertise pour la réalisation des enquêtes sectorielles sur les activités génératrices de revenus dans les six (06) villes du Togo. Cela permettra selon lui, aux décideurs en matière de politiques de l’emploi, de disposer d’outils fiables leur permettant de faire les meilleurs choix. Pour ce qui est des activités génératrices de revenus, les données contenues dans les résultats permettront d’identifier les activités génératrices de revenus les plus durables, à même d’aider à rassembler des informations fiables portant sur le marché du travail (IMT).

giz2

Prenant la parole, M. André ROENNE a souligné la qualité de l’étroite collaboration qui existe entre la coopérative allemande et le gouvernement togolais autour des projets de développement, programmes de formations et insertions professionnelles des jeunes. Le processus d’analyse sectorielle des six (06) villes du Togo ont permis de découvrir la potentialité économique réelle de ces villes tout en contribuant au développement du curricula. En outre, les résultats obtenus à l’issu de cette analyse, permettront d’évaluer les efforts du Ministère de Développement à la Base à travers ses divers programmes de développement. M. André ROENNE met l’accent sur la promotion des secteurs porteurs d’emplois et programmes favorisant la création d’entreprises, qui sont des éléments incontournables dans l’amélioration du quotidien.

Les détails techniques autour de l’ensemble du processus sont apportés par M. Ba Nabine Mocktar SANGBANA, Conseiller Technique Nationale GOPA, qui compare le processus d’analyse à une « photographie figée » des acteurs et activités génératrices de revenus, présents dans ces six (06) villes au moment de l’étude. Bien que le processus ait exigé la mobilisation d’un moyen financier un peu considérable, l’équipe a réussi à choisir les bonnes options afin de minimiser les coûts pour rendre possibles d’autres enquêtes similaires, les années à venir.

Entre autres objectifs, le processus d’analyse sectorielle visait à identifier dans les six (06) villes, les activités économiques porteuses d’avenir ; identifier les besoins en mains d’œuvre relatifs à ces activités ; les difficultés rencontrées par les promoteurs dans l’exercice de ces activités ; identification des métiers émergents.

Le processus de collecte a été effectué au démarrage sur une base de données de 17.280 promoteurs d’activités, de janvier à mars 2017. Cependant, les résultats collectés à la fin du processus ne portent que sur 16.809 promoteurs. Ce cas, bien que n’ayant pas eu d’impacts négatifs sur les résultats, se justifie par des difficultés auxquelles l’équipe trouvera des solutions avant les prochaines analyses sectorielles, a souligné M. ABBEY Kokouvi, Directeur de l’Observatoire de l’Emploi à l’ANPE Togo. 

De manière plus approfondie, les recherches ont révélé que 75% des promoteurs d’activités ne se sont pas déclarés à l’Office Togolais des Recettes (OTR), et opèrent ainsi dans l’informel. Il est à noter que la plupart des promoteurs (94%) sont seuls à la tète de leurs activités et ne sont pas dans l’optique d’embaucher une main d’œuvre ou un apprenti. Les promoteurs disposant d’une équipe de cinq (05) individus au plus, ne représentent que 4%. D’après M. NYAVO Messan Amévi, Analyste Statisticien, les principales activités retrouvées dans ces six villes sont celles de fabrication d’articles ; la coiffure ; les ateliers de coupe ; les instituts de beauté ; les activités de restauration ; activités de vente et réparation d’engins motorisés.

Certaines difficultés ont été soulevées par les promoteurs. Il s’agit des problèmes relatifs au marketing qui aiderait les promoteurs à attirer plus de clients, des besoins en financement et surtout des difficultés relatifs à la gestion de la comptabilité (cette situation s’explique par le niveau d’étude des promoteurs qui ont pour la plupart, le niveau primaire ou collège).

Les éléments des résultats de cette analyse sectorielle des activités génératrices de revenus de ces six villes, permettront aux conseillers en emploi, d’aider les entreprises à recruter les mains d’œuvre adéquates ; ils faciliteront pour les créateurs d’entreprise, le choix des secteurs porteurs d’avenir ; et aideront à renforcer les entreprises en difficulté. Pour M. ABBEY Kokouvi, les prochaines collectes permettront d’aller dans les zones rurales et autres préfectures afin d’élargir le processus de développement amorcé.

Un dernier appel fut lancé aux partenaires techniques et financiers par M. Edmond Comlan AMOUSSOU, qui encourage les partenaires à mettre davantage de ressources techniques, humaines et financières, et à garder confiance au processus de développement enclenché aux cotés des institutions togolaises.

Inscription à l'ANPE

Offres d'emplois

 

THE GROWBOX

OpenClassrooms

logo openclassrooms

Inscription des entreprises

Portail Orientation ANPE

Projets et programmes d'emploi des jeunes